"
La démarche

Patrimoine

Eglises, stèles & monuments

La démarche

Culture
Promotion de la culture polonaise

La démarche

Tradition & Modernité

Préserver, Transmettre, Découvrir, Partager

La démarche

La démarche du Groupe Polonia Prospective

La Polonia du futur

La célébration du centenaire de l’immigration massive des Polonais en France a permis de constater l’attachement des descendants des immigrés à leurs racines, la vitalité des associations et la richesse de l’apport de la culture polonaise dans la vie de la société française.

L’assemblée générale annuelle du Collectif Polonia des Hauts de France a considéré qu’il est indispensable, avant la fin de la période de célébration (2021 / 2023), d’engager une réflexion collective sur l’avenir de la Polonia, en créant un groupe de soutien à son action, le GPP (Groupe Polonia Prospective).

Les risques majeurs d’une disparition progressive d’une communauté sont le maintien de l’entre-soi et le caractère éphémère des manifestions, fêtes ou spectacles. Un calendrier de manifestations, même couronnées de succès, ne peut constituer une politique culturelle, un projet pérenne, une ambition durable.

Sans renoncer à ces manifestations qui donnent du bonheur aux participants, souvent lié à la nostalgie, aux émotions, au plaisir de se retrouver, à la musique et à la gastronomie traditionnelles, il faut trouver les voies et moyens de s’ouvrir réellement aux autres, de mobiliser les forces vives des descendants avant que les générations les plus anciennes disparaissent.

Le Groupe Polonia Prospective sera constitué de toutes les personnes, responsables d’associations, élus, intellectuels, artistes, entrepreneurs, commerçants, etc, qui ont à partager une expérience, des savoirs, ou des propositions à mettre en débat

Toute personne soucieuse de contribuer à garantir la continuité, de préserver la mémoire, sera la bienvenue, sans obligation d’adhésion au Collectif. On peut toutefois s’inscrire au GPP par mail. Les inscrits recevront toutes les informations sur l’activité du GPP.

La méthode de travail prendra trois formes :

-       La réflexion et le débat à distance sur la base de contributions qui seront publiées sur le site cu Collectif. Cette technique permet de recueillir les avis de citoyens de toutes les régions de France

-       Des réunions sur des thèmes précis avec les personnes ayant exprimé leur avis sur ces thèmes, quand cela semblera possible et nécessaire

-       Une rencontre nationale de la Polonia qui aura lieu début novembre 2023, à Oignies (au Métaphone), afin d’établir un bilan de la réflexion collective et de tracer des perspectives

Un questionnaire sera diffusé très prochainement dans ce site, afin de structurer les contributions, mais il est évident que chacun pourra ajouter des questions

Des actes pourront être publiés. Un ouvrage pourra être édité, comprenant ces actes et des contributions de personnalités diverses, représentatives ou expertes, ou ayant marqué l’histoire contemporaine de la Polonia.

Avec une pensée pour Edmond Gogolewski, professeur à l’université Charles de Gaulle, Lille 3. L’ouvrage édité par le conseil scientifique de l’université de Lille 3, avec le concours de l’université de Poznan, en 1999, « La protection des Polonais en France. Problèmes d’intégration et d’assimilation » (265 pages très denses) reste un document de référence sur l’histoire de la Polonia, avec des contributions mises en débat, d’universitaires français et polonais, de syndicalistes, de grands témoins, de personnalités.

Dans sa contribution, Michel Kwiatkowski, ancien directeur et rédacteur en chef de Narodowiec, évoque, page 35, la perspective de dépasser les problèmes d’intégration et d’assimilation, pour s’engager dans la recherche de la synthèse. Peut-être le moment est-il venu de la préparer. Si le Groupe Polonia Prospective réussissait à y contribuer, le Collectif Polonia des Hauts de France aura donné un élan intéressant pour la construction de l’avenir de la Polonia.

 

Une adresse pour l’envoi des contributions ou commentaires :

groupepoloniaprospective@gmail.com

NDLR. La coordination des travaux sera assurée par Pierre Frackowiak, inspecteur de l’Education Nationale honoraire, auteur d’ouvrages sur l’éducation et d’un petit livre sur la Polonia, chevalier des Arts et Lettres, Commandeur des Palmes Académiques, qui a animé durant plusieurs années une « fabrique de prospective » consacrée à la société de la connaissance, au Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais.

Donner à la Polonia la place qui lui revient.

Ce titre est emprunté à la contribution de Maryla Laurent, agrégée, universitaire (Lille III) dans le livre édité en 1992 par la Revue du Nord sous la direction de Edmond Gogolewski : « Les ouvriers polonais en France après la seconde guerre mondiale »

La conclusion de ce texte mérite une lecture attentive :

« Le drame de la Polonia française, descendue au tombeau avec ses étendards, n’est-il pas venu de ce que ces hommes de renouveau arrivèrent alors que les anciens ne voyaient de salut qu’en une perpétuation sans questionnement d’attitudes et de paroles de plus en plus inadaptées au réel

Aujourd’hui, la question se pose de savoir si les descendants de ces émigrés – qui méritent le plus grand respect pour le courage qu’ils eurent et les efforts qu’ils mirent à protéger le destin des leurs dans une Europe tourmentée – sauront avoir la démarche intellectuelle et affective appropriée pour redonner à cette partie d’eux-mêmes qui a ses origines dans la culture et l’histoire d’un grand peuple européen, la place qui lui revient. »

Il s’agit bien de cela aujourd’hui et en cette période de célébration du centenaire de l’immigration massive des Polonais en France, il est devenu vital de se poser la question de l’avenir de la Polonia.

Contrairement à ce qu’avait prédit un autre universitaire, Benjamin Kostrubiec, dans le même ouvrage : « L’histoire de l’immigration polonaise dans la région touche à sa fin. (….) Les derniers survivants qui entretenaient les caractères nationaux, même si certains ne veulent pas l’admettre, sont sur l’inévitable voie de l’extinction », la Polonia est toujours vivante, 30 ans après cet écrit qui se voulait prémonitoire, avec une argumentation contraire aux analyses d’autres auteurs comme Daniel Beauvois (qui a écrit l’introduction), Gabriel Garçon, Janine Ponty, Edmond Marek, ou le syndicaliste Jean Ostrowski.

La tâche n’est pas facile car les divisions et conflits divers demeurent une caractéristique malheureuse de la Polonia, mais le Collectif Polonia des Hauts de France, lance le défi en tentant de rassembler à la fois les responsables et les animateurs des associations polonaises, acteurs d’une vie associative toujours étonnamment vivace, et les historiens, les universitaires, les chercheurs, penseurs du lien entre le passé, le présent et le futur.

La démarche du Groupe Polonia Prospective s’inscrit dans cette perspective, dans un esprit de large ouverture et de mobilisation de l’intelligence collective.

Ce site utilise des cookies permettant de visualiser des contenus, d'afficher des flux d'informations provenant des réseaux sociaux et d'améliorer le fonctionnement grâce aux statistiques de navigation. Si vous cliquez sur « Accepter », nous déposerons des cookies sur votre terminal lors de votre navigation. Si vous cliquez sur « Refuser », ces cookies ne seront pas déposés. Votre choix est conservé pendant 6 mois et vous pouvez être informé et modifier vos préférences à tout moment sur la page « Gérer les cookies ».
Gérer les cookies